Les serrures électroniques

cambriolage dijon
Recrudescence des cambriolages à Dijon
22 janvier 2019

Les serrures électroniques

Les serrures et cylindres électroniques sont traditionnellement utilisés dans le monde de l’entreprise, pour la mise en place de contrôle d’accès. L’électronique en serrurerie  commence à pénétrer le marché du résidentiel depuis quelques années, avec notamment l’explosion des locations courtes durées type Air B&B. L’occasion de revenir sur les différents types et les différentes fonctions de ces dispositifs méconnus.

Avantage et Inconvénients des serrures et cylindres électroniques

Le principal avantage de ce type de serrure est le contrôle des allées et venues dans les différentes zones d’un bâtiment. Chaque utilisateur autorisé dispose d’un dispositif d’authentification : Badge, transpondeur, carte, clé électronique, appli-mobile qui lui permet d’accéder aux locaux pour lesquels il est autorisé, et aux horaires autorisés.

La hiérarchisation des ouverture avec la notion temporaire en plus !
Différents niveaux hiérarchiques de droit d’accès peuvent ainsi être implémentés, sur le principe d’un organigramme : chaque utilisateur dispose alors d’un passe partiel, le responsable du site disposant quant à lui d’un passe général donnant accès à l’ensemble des portes.
Mais à la grande différence d’un système de sécurité mécanique, ces systèmes de contrôle d’accès électroniques peuvent limiter l’accès au site pour certains utilisateurs sur des plages horaires prédéfinies.

Souplesse dans l’attribution et la révocation des droits
Ce type de système permet une gestion des droits d’accès beaucoup plus souple qu’avec les organigrammes classiques implémentés dans la variure des clés métalliques.
Des autorisations peuvent ainsi être rajoutées ou révoquées à tout moment en cas de perte d’un badge par exemple, et cela a donc un impact sur la sécurité globale du dispositif.
Les différents niveaux d’autorisation de l’organigramme peuvent également être modifiés de manière dynamique, là où l’évolution d’un organigramme classique nécessiterait une modification couteuse des matériels.

 

Différents types de serrures électroniques

Bloc poignée :

Un premier type de serrure se compose d’un bloc poignée complet. Le verrouillage/déverrouillage s’effectue par l’utilisateur via un badge RFID / NFC, ou une appli-mobile utilisant généralement le protocole Bluetooth. Certains systèmes peuvent également inclure un clavier digital, un lecteur d’empruntes, et/ou une entrée de clé classique pour un usage de secours. Ce dispositif peut être installé par un serrurier spécialiste du contrôle d’accès.

Cylindre électronique :

Un second type de “serrure” électronique ne concerne en réalité que le cylindre. L’avantage de ce type de dispositif est qu’il est plus rapide à installer sur la porte, en remplacement du cylindre d’origine.

Deux déclinaisons sont possibles. On trouve d’une part des cylindres électroniques à double bouton :

serrure électronique

Exemple d’un cylindre électronique à bouton

 

Les composants électroniques sont alors intégrés dans chacun des boutons, qui assurent la reconnaissance du badge ou de la carte. C’est le cas par exemple du cylindre MobileKey de SimonsVoss.

Ces cylindres sont alimentés par des batteries lithium. L’avantage est que le système se passe totalement de clés. En revanche, le bouton extérieur offre un important bras de levier à un éventuel cambrioleur. Il résistera donc mal à une tentative d’ouverture destructive. C’est la raison pour laquelle ce type de cylindre électronique est préconisé uniquement pour du contrôle d’accès à l’intérieur d’un bâtiment.

D’autre part, on trouve des cylindres électroniques conservant une entrée de clé physique, mais dont la combinaison (variure)  est codée électroniquement. Plus sécurisés que les cylindres à double boutons, ils ne peuvent en revanche être actionnés que par une clé physique, et non par badge ou bluetooth. A noter que certains fabricants sont parvenus à mettre au point des  cylindres électroniques entièrement autonomies (pas de batterie). La faible quantité d’énergie nécessaire à au fonctionnement des composants électroniques est alors générée par le mouvement d’introduction de la clé.

Serrure Connectée :

Nouvelle venue dans le monde du contrôle d’accès depuis le milieu des années 2010, la “serrure connectée” a pour ambition d’étendre le marché du contrôle d’accès aux résidences individuelles, maisons comme appartements.

 

De la serrure électronique à la “serrure connectée”

Le terme est ici entre guillemets car il ne s’agit pas réellement de “serrures” et leur degré de “connexion” varie.  Cette technologie a été développée sur la base d’un cylindre à bouton (sur le marché Européen). Un côté conserve une entrée de clé classique (face extérieure) mais le bouton (face intérieure) est remplacé par une motorisation. C’est cette motorisation qui est dite “connectée”, dans la mesure où elle peut être pilotée par l’utilisateur à distance par smartphone à distance de quelques mètres, généralement par Bluetooth. L’installation se veut facile, et ne nécessite pas en principe le recours à un installateur.

En option, certaines de ces serrures peuvent également être pilotées par smarpthone via Internet. En pratique, un bridge WiFi est alors branché sur une prise murale, et assure le relai entre la box internet de l’utilisateur et la motorisation du cylindre fixée sur la face intérieure de la porte.

Ce type de serrures présente tous les avantages des systèmes de contrôle d’accès électroniques évoqués plus haut, avec en plus la possibilité d’interagir avec  la serrure où que l’on se trouve.

Si différentes start-ups ont évangélisé le marché, les industriels se sont rapidement intéressés aux serrures connectées. Cela s’est fait soit par le rachat de la technologie comme la serrure connectée de SOMFY, soit par le développement de leur propre système, comme la réalisé ASSA ABLOY via la serrure connectée Vachette EntR.